Théâtre d'ombre, d'objet et de marionnette

La maison en petits cubes

  • présentation
  • enseignants
Dans une ville où l’eau ne cesse de monter, se dressent des maisons un peu particulières : chaque fois que l’une d’elle est immergée, son habitant construit un nouvel étage au-dessus. Ainsi se trouvent sous l’eau des maisons empilées, ressemblant à des petits cubes superposés. Au fil du temps, la ville a été désertée par ses habitants et aujourd’hui, seul un vieil homme résiste à la montée du niveau de la mer. Un jour, ses outils tombent à l’eau. Il décide de plonger. Commence alors une immersion dans le passé, à mesure qu’il revisite les étages du dessous, comme le film d’une vie entière qu’on rembobine.
Dans ce récit muet tout en délicatesse, on se laisse aller au gré des vagues qui viennent taper au pas de la porte. Les marionnettes, les maquettes, la grande mobilité des décors et le jeu des comédiens nous entraînent avec poésie dans une féerie à multiples niveaux de lecture, entre mélancolie et douceur de vivre.
Durée 45 min

D'après Kunio Kâto , Ken’ya Hirata
Mise en scène Odile Bouvais
Scénographie Bruno Cury
Avec Cécile Schletzer , Régis Huet , Olivier Algourdin