Conférence

Napoléon Bonaparte et Venise

Le 10/05/2022
Horaire(s) : 14h, salle Rabelais
Pass abonnement conférences 58 €

Tarif à l’unité 6 €

Pass Senior de la Ville de Saint-Maur et abonné du Théâtre 3 €

Tarif scolaire 3 €

Entrée gratuite sur présentation de la carte d’adhérent de l’UPT
  • présentation
Par Josseline Cometto, conférencière des Monuments nationaux

Les relations de Napoléon et de Venise sont l’une des pages les plus tragiques de l'histoire de la Sérénissime. En 1796, l'Italie est le théâtre des premières victoires de Bonaparte qu'elle accueille en libérateur. N'était-il pas italien et Rome, qu'il ne vit jamais, n'était-elle pas la seule ville pouvant conférer l'éternité à sa dynastie ? Mais Venise... La splendide décadente à la " population inepte, lâche et nullement faite pour la liberté " est tout juste bonne à être abandonnée aux Autrichiens. Ce qui sera fait au Traité de Campoformio en 1797. Bonaparte a tenu sa promesse : " Je serai un Attila pour Venise. " Venise suicidée, Venise polonisée, ruinée. Cependant Venise intégrée dans l’Empire Français en 1806 lui fait pourtant un triomphe lors de son unique visite en 1807. Mais en 1815, la cité est à nouveau livrée aux Autrichiens.